Passer au contenu

Une nouvelle plateforme de données de santé va transformer la recherche en Saskatchewan

Illustration d'un écran d'ordinateur. Les logos de la plate-forme de données de recherche sur la santé de la Saskatchewan et du Réseau de recherche sur les données de santé du Canada figurent au bas de l'image.
thumbnail

La Health Research Data Platform – Saskatchewan (HRDP-SK) a approuvé ses premières demandes d’accès aux données, marquant ainsi un bond en avant pour la recherche en santé dans cette province. Financée par le RRDS Canada et le Saskatchewan Centre for Patient-Oriented Research (SCPOR), il s’agit de la seule plateforme en Saskatchewan à intégrer des données de santé provenant de plusieurs agences. L’environnement sécurisé et basé sur le cloud du HRDP-SK permet aux utilisateurs de données secondaires – ceux qui utilisent des données précédemment collectées à de nouvelles fins, telles que la recherche – d’accéder aux données de santé, qui sont dépersonnalisées pour garantir la protection de la vie privée et la confidentialité.  

« Les avancées du RRDS-SK sont déterminantes pour améliorer l’accès aux données de santé ici en Saskatchewan » , a déclaré Christina Weise, membre du conseil d’administration du RRDS Canada et directrice exécutive du SCPOR. « Plusieurs étapes fastidieuses ont été éliminées et les chercheurs peuvent désormais accéder à un plus grand nombre de bases de données de manière plus efficace. Le fait de disposer d’un centre d’accès aux données permettra à la Saskatchewan de mieux s’aligner sur les autres provinces » , a ajouté Mme Weise, ce qui contribuera à garantir que les données de la Saskatchewan sont représentées dans la recherche.

Grâce à HRDP-SK, les chercheuses et les chercheuses de la Saskatchewan peuvent accéder aux données du système de santé qui sont déjà collectées – un avantage évident selon le Dr Derek Jorgenson, professeur au College of Pharmacy de l’Université de la Saskatchewan. Le Dr Jorgenson, qui est le chercheur principal du projet An Interprofessional Model for Chronic Pain Management, a récemment reçu l’autorisation d’accéder aux données par l’intermédiaire du HRDP-SK. « Cela ouvre la voie à d’incroyables possibilités d’identifier plus rapidement les problèmes du système de santé et de mieux mesurer l’impact des solutions apportées à ces problèmes » , a-t-il déclaré.

Il y a un autre avantage, a souligné la Dre Kim McGrail, directrice scientifique et PDG du RRDS Canada : « L’accès aux données via le HRDP-SK est un pas en avant important pour la recherche et l’innovation en santé afin de relever les défis de notre système de santé, en grande partie parce que cela permettra à la province de faire partie d’études multirégionales au Canada. »

En tant que membre du RRDS Canada, le HRDP-SK se joint à d’autres centres de données à travers le Canada dans le cadre d’un projet pancanadien visant à soutenir l’accès des chercheurs à des données de santé multirégionales par l’intermédiaire du Guichet de soutien à l’accès aux données (GSAD). Le GSAD du RRDS Canada facilite l’accès aux données administratives régulièrement collectées et à d’autres données pouvant être couplées, provenant de plusieurs provinces ou territoires. Il sert de point d’accès unique pour les chercheur-euse-s, confirmant l’admissibilité et la faisabilité des demandes de données, offrant des estimations de coûts et fournissant un soutien centralisé à l’accès aux données, de la conceptualisation de l’étude à la livraison des données.

L’équipe du GSAD a joué un rôle important dans le développement initial du HRDP-SK. « Le partenariat avec le RRDS Canada a été d’une valeur inestimable pour le développement de l’infrastructure provinciale d’accès aux données pour la recherche en Saskatchewan » a insisté Malori Keller, responsable du RRDS Canada-Saskatchewan. « L’appartenance à un réseau national de centres de données a été particulièrement bénéfique, car elle nous a donné accès à un riche réservoir de modèles, d’exemples, de cadres et d’expériences dont nous avons pu tirer des enseignements. »

Les chercheuses et les chercheurs peuvent désormais demander des données via le site web du HRDP-SK, et d’autres travaux d’intégration de données sont en cours afin d’augmenter le nombre de bases de données disponibles.

Derniers articles

Pas de visuel significatif. Le texte se lit comme suit : Conseil consultatif public. Recrutement du membres du comité du CCP. Logo du Réseau canadien de recherche sur les données de santé au bas de la page.

Pas d'éléments visuels significatifs. Logos pour Health Data Nova Scotia, Atlantic Path, New Brunswick Institute for Research, Data and Training, et Health Data Research Network Canada.